La définition des maladies allergiques introduit la notion de symptômes cliniques provoqués par un mécanisme immunologique et la notion de spécificité de l’agent de provocation ou «allergène». Celui-ci est défini comme toute substance capable de sensibiliser l’organisme de certains individus et de déterminer, lors de sa réintroduction, l’apparition de symptômes anormaux.